La guerre et ses destructions

Note sur la dispersion de la communauté de Yokohama pendant la guerre de 1941-1945

Note sur la dispersion de la communauté de Yokohama pendant la guerre de 1941-1945 ([1946], archives des Soeurs de l'EJNB, n°442)






La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) est lourde de conséquences matérielles et psychologiques pour les communautés du Japon. Les Sœurs sont soumises à des contrôles stricts dès 1940, et les Sœurs irlandaises sont contraintes de rester à l’intérieur. La politique japonaise envers les étrangers se durcit brusquement après l’attaque de Pearl Harbor du Japon contre les États-Unis, le 7 décembre 1941.

Suite à ce bombardement, les Sœurs irlandaises, soit 14 religieuses, sont envoyées dans un camp d’internement, dans le quartier de Denenchofu (Tokyo). Des religieux franciscains et des missionnaires canadiennes y sont également emprisonnés. Soumises à de dures conditions de vie, les Sœurs internées ne sont libérées qu’en 1944.