Portraits

Sacre du Père André Loucheur comme évêque de Bafia

Sacre du Père André Loucheur comme évêque de Bafia (19-03-1968, archives des Sœurs de l'EJNB, 10 M 1-1)

Monseigneur André Loucheur

André Loucheur (1910-1998), Père du Saint-Esprit, est originaire de Roubaix. Deux de ses sœurs ont fait partie de l’Institut des Sœurs de l’Enfant Jésus – Nicolas Barré.

Entré dans la congrégation des Pères du Saint-Esprit en 1930, il part au Cameroun dès 1934 comme professeur pour le séminaire africain. Ordonné prêtre en 1938, il choisit d’être aumônier de l’air lorsqu’il est démobilisé, en 1940. Il retourne au Cameroun en 1943, et devient, en 1965, le premier préfet apostolique du département du Mbam, puis le premier évêque de Bafia trois ans plus tard. Il démissionne de cette fonction en 1977, et se retire dans la brousse, à Deuk, où il est curé jusqu’en 1989, date de son retour en France, à Chevilly-Larue.

Ses actions au Cameroun sont variées. Il œuvre à la fois pour les lépreux et les pauvres, et s’intéresse à l’enseignement technique. Il crée, en 1954, un centre de formation accélérée, devenu collège technique. Il veille également à l’ancrage de l’Eglise catholique au Cameroun, en appelant prêtres et religieux, et en formant des Camerounais.

Sœur Marguerite-Marie Carsana-Chiarada au Cameroun

Sœur Marguerite-Marie Carsana-Chiarada au Cameroun (archives des Sœurs de l'EJNB, fonds Sœur Marguerite-Marie Carsana-Chiaradia)


Sœur Marguerite-Marie Carsana-Chiaradia

Née à Milan, en Italie, en 1935, Sœur Marguerite-Marie Carsana-Chiaradia est la première supérieure de la mission du Cameroun. Alors qu’elle se destinait à être hôtesse de l’air, elle entre chez les Sœurs de l’EJNB en 1955, désireuse de devenir missionnaire.

Après avoir enseigné à Pau, à Toulouse et à Bergame, elle est choisie comme responsable de la mission de Somo. Elle part à Sa’a, en 1974, lorsque la communauté est créée. Elle devient la première supérieure de la vice-province du Cameroun, en 1976, où elle reste jusqu’en 1996.

Sœur Brigitte Ongbilip

Sœur Brigitte Ongbilip (1970, archives des Sœurs de l'EJNB, fonds Sœur Marguerite-Marie Carsana-Chiaradia)



Sœur Brigitte Ongbilip

Infirmière de formation, Sœur Brigitte Ongbilip est une des premières Camerounaises à faire partie de l’Institut des Sœurs de l’EJNB. Elle entre en religion en 1970 avec une autre Camerounaise, Sœur Marceline, et fait sa première profession en 1973.

Elle agit dans les communautés de Somo, Makénéné, Sa’a, Yaoundé, puis Nitoukou, jusqu’à son décès, en 1998.