II XIXe siècle

Communauté de Penang, rassemblant Sœurs de chœur et Sœurs converses

Communauté de Penang, rassemblant Sœurs de chœur et Sœurs converses (début du XXe siècle, archives des Sœurs de l'EJNB, n°444)

Procès-verbal de la cérémonie de reprise du costume religieux

Procès-verbal de la cérémonie de reprise du costume religieux (1806, archives des Sœurs de l'EJNB, 1 H 1-1)

Lorsque l’Institut des Sœurs de l’Instruction Charitable est rétabli par Napoléon Bonaparte, en 1806, les Sœurs sortent de la clandestinité. Le costume religieux est un moyen de mettre en avant leur appartenance à la fondation du Père Barré. L’habit noir, porté avant la Révolution française, est repris de manière solennelle au cours d’une cérémonie. Le port du voile est généralisé et ajouté aux Constitutions. Alors que l’Institut avait été éclaté et les Sœurs isolées, le costume est uniformisé, de façon à ce que chacune soit vêtue de la même manière, quel que soit son lieu de vie. Pour cela, un fournisseur unique est choisi pour le tissu, à Paris. Cet habit religieux n’est pas modifié jusqu’en 1949.

Extrait du Directoire de la congrégation concernant le costume des religieuses

Extrait du Directoire de la congrégation concernant le costume des religieuses (1946, archives des Sœurs de l'EJNB, 2 G 3-1)