Actu - Le service d’archives pendant le confinement

Durant les deux mois de confinement, le service d’archives, fermé au public, n’est pas resté inactif. Si l’accueil des chercheurs a malheureusement dû être suspendu, l’archiviste a pu mettre ce temps à profit pour travailler à distance sur des outils qui seront utiles aux personnes désireuses de consulter les archives des Sœurs de l’EJNB. Voici un aperçu de ce qui a été réalisé durant cette période.

teletravail_confinement2020_v2

  • L’enrichissement de la base de données sur les religieuses

La transcription des informations sur les religieuses consignées dans des registres manuscrits est une tâche de longue haleine. Les pages de ces registres ont été prises en photo pour que ce travail soit poursuivi à distance. Près de 900 notices biographiques de la rubrique Trouver une Sœur ont été complétées sur les quelque 3000 que compte actuellement cette base de données.

Un chercheur a également contribué à l’enrichissement et la correction de ces notices en trouvant les actes de naissance et de décès de religieuses sur les sites Internet de services d’archives départementales. Nous le remercions pour ce précieux travail !

  • La transcription d’inventaires manuscrits

Actuellement, de nombreux documents conservés aux archives des Sœurs de l’EJNB ont été reliés sous forme de registres. Les archives peuvent être trouvées grâce à des inventaires manuscrits. Afin de faciliter les recherches, ces derniers sont progressivement dactylographiés par l’archiviste et seront prochainement mis en ligne. L’inventaire des archives de la communauté de Liesse (Aisne) peut d’ores et déjà être consulté.

  • La préparation d’articles et d’expositions virtuelles

Afin de valoriser les archives des Sœurs de l’EJNB, un nouvel article intitulé « À la recherche de vocations en Irlande pour la mission de Malaisie (1908-1914) » a été mis en ligne en français et en anglais. Un billet sur la vie à la maison-mère durant le siège de Paris et la Commune (1870-1871) est actuellement en préparation.

Deux nouvelles expositions virtuelles sont également en cours d’élaboration. La première porte sur l’évolution du costume des Dames de Saint-Maur depuis le XVIIe siècle, et la deuxième sur la vie du fondateur de l’Institut, le Père Nicolas Barré (1621-1686). Leur mise en ligne est prévue respectivement pour fin 2020 et courant 2021.

  • La collecte de témoignages des Sœurs de l’EJNB sur le confinement

Pour garder une trace de cette période de crise, il a été proposé aux religieuses de l’Institut de rédiger un texte sur leur expérience du confinement. Des Sœurs de France, d’Espagne, de Thaïlande, du Cameroun et du Nigeria ont contribué à cette collecte.