Mère Saint Jean DESMET (1889-1984)

Informations biographiques

19_saint-jean_desmet 001.jpg
  • Titre : Mère Saint Jean DESMET (1889-1984)
    • Description :

      Assistante Générale de Mère Sainte Berthe Bourgouing, Mère Saint Jean dut assurer l’intérim après le décès de celle-ci et préparer le chapitre de mars 1950 où elle fut élue 19e Supérieure Générale de l’Institut.

      Née le 15 mai 1889 à Roubaix, Germaine Desmet, la plus jeune d’une famille de 8 enfants, fit ses études chez les Sœurs de la Sagesse.

      Elle entra au Noviciat le 30 mai 1910, prit l’habit le 20 septembre de la même année, fit profession le 30 septembre 1912 et ses vœux perpétuels le 25 septembre 1918.

      Envoyée à Lille, elle devint Supérieure de la Maison de Valenciennes en 1926, puis de celle de Lille en 1930 et du Cours Dupanloup à Boulogne en 1934. En 1946, elle est élue Conseillère Générale. En 1965, à la fin de son 3e Mandat (le dernier, à sa demande ayant été de 3 ans), elle est nommée Supérieure à La Madeleine, puis en 1971 rejoint Jumilhac pour y achever sa route le 1er juillet 1984.

      Il n’est pas facile de gouverner un Institut à une époque où de grands changements se préparent. Il faut à la fois accueillir la nouveauté et maintenir la fidélité au Charisme. Il n’est pas facile non plus aux générations suivantes d’apprécier les options d’une époque en faisant abstraction de tout le renouveau qui a suivi. C’est un peu ce qu’a vécu Mère Saint Jean Desmet.

      D’apparence timide dans sa prime jeunesse religieuse, les charges importantes qu’elle assuma de bonne heure révélèrent son tempérament alerte, vif et enthousiaste. Elle puisait sa force dans la prière et une particulière confiance en l’Esprit Saint. Dans cette fidélité, elle facilita la re-fondation de la Mission de Bangkok, en février 1957 - exactement 50 ans après que les Sœurs avaient dû quitter la Thaïlande.

      Dès la fin de son premier mandat, respectueuse de l’internationalisation de l’Institut et pour en fortifier l’unité dans la diversité, elle obtint de Rome, la structuration en Provinces. Elle dut aussi vivre douloureusement les difficultés de la Formation Initiale et les entrées et sorties parfois rapides de jeunes en quête de vocation.

      En 1964, en plein Concile Vatican II, consciente d’une évolution qui demandait des forces plus jeunes, elle obtint de la S.C.R.I.S. de déposer sa charge 3 ans avant la fin de son mandat.

      En 1968-70, le double chapitre d’Aggiornamento, malgré ses tâtonnements, fut une lumière pour elle et un ravissement, et elle s’écria un jour avec regrets et joie : «Si on nous avait dit cela autrefois !.. ».

      « Il vous sera fait selon votre foi, votre espérance et votre charité et même au-delà », aimait-elle répéter.

Citer ce document

“Mère Saint Jean DESMET (1889-1984),” Archives des Sœurs de l'Enfant Jésus-Nicolas Barré, consulté le 24 août 2019, http://archives-ejnb.org/items/show/58.

Formats de sortie