Mère Marie DE LESNIERS (1710-1780)

Informations biographiques

7_marie_de_lesniers-001_BD.jpg
  • Titre : Mère Marie DE LESNIERS (1710-1780)
    • Description :

      Marie de Lesniers est née en 1710, dans la région de Bordeaux.

      D’une famille d’ancienne noblesse, elle entra au Noviciat des Ecoles Charitables, à 17 ans. Elle fut admise à la profession le 5 juillet 1729.

      Envoyée d’abord non loin de Paris où une Sœur ancienne lui menait la vie dure, elle fit preuve d’une grande douceur. Puis ce fut Bordeaux où elle resta 7 ans. En 1742, la Mère de Bosredon la nomma Supérieure de la Maison d’Agde.

      En 1746, elle fut envoyée à Nîmes. C’était une Maison importante entre toutes depuis que Mère de Bosredon, de concert avec M. Tiberge y avait établi un Noviciat pour les postulantes de la Provence et du Languedoc. Pendant 17 ans, elle manifesta ses qualités de discernement dans la formation et le choix des sujets propres à l’Institut. Sous sa direction, la Maison de Nîmes prit de notables accroissements. A La Calade étaient le Noviciat, le pensionnat et les classes gratuites...

      La Mère Des Barres se voyant proche de sa fin la fit venir à Paris et la nomma première Assistante et à son décès, tous les suffrages se portèrent sur elle. Le 28 juin 1764, elle devint la 7e Supérieure Générale de l’Institut.

      Pendant 14 ans, elle dirigea l’Institut avec humilité, manifestant un souci particulier pour les Sœurs âgées. A Nîmes déjà, elle s’était préoccupée de la vie des Sœurs devenues infirmes après de longues années usantes dans les Ecoles. Ne pouvant plus travailler, elles étaient à charge aux autres Sœurs puisqu’elles ne recevaient plus de pension. Sous son impulsion, de généreux donateurs firent des fondations en faveur des Sœurs invalides. Après Nîmes, ce fut Montpellier.

      En 1776, Mère de Lesniers accepta une mission analogue à celle qui avait été confiée à l’Institut en 1686 par Louis XIV et Mme de Maintenon. Dans le Midi, des jeunes filles de la noblesse cherchaient l’équivalent de Saint-Cyr. La Providence permit qu’à Lévignac (près de Toulouse) un monastère de Religieuses Cordelières dût fermer faute de sujets. L’évêque n’accepta cette fermeture qu’avec la certitude de la reprise de la maison par les Sœurs de l’Institut des Ecoles Charitables. Ce qui fut fait le 16 novembre 1776. Les Sœurs devaient recevoir 100 pensionnaires nobles et avoir en outre une classe gratuite pour les enfants du peuple.

      Le 13 septembre 1779, Mère de Lesniers, malgré son âge (69 ans) et son désir de quitter sa fonction, fut réélue, mais pour peu de temps. Le 13 novembre 1780, la fièvre l’emporta.

      • Référence bibliographique : GRÈZES de (Henri), Vie du révérend père Barré, Bar-le-Duc, Œuvre de Saint-Paul, [1892], p. 71-105.

Citer ce document

“Mère Marie DE LESNIERS (1710-1780),” Archives des Sœurs de l'Enfant Jésus-Nicolas Barré, consulté le 24 octobre 2018, http://archives-ejnb.org/items/show/46.

Formats de sortie